• Pensée du lundi 29 décembre 2008

    "Apprenez à créer chaque jour une image idéale de vous-même, car cette image vous aidera dans votre travail spirituel. Mais évidemment vous ne devez pas pour autant vous figurer que vous êtes déjà une perfection, ni surtout vouloir que les autres vous considèrent comme tel, sinon vous allez vous attirer leurs moqueries et leur hostilité. Ils diront : « Mais celui-là, pour qui se prend-il ? Il devient fou ! » Et on ne pourra pas tout à fait leur donner tort.
    Donc, quel que soit le travail intérieur que vous avez entrepris, continuez à vous comporter envers les autres avec simplicité et naturel. Imaginez que vous êtes sage, lumineux, rayonnant, que vous accomplissez la volonté de Dieu, que vous arrivez à vous retrouver tel que vous étiez dans le passé lointain, dans l’innocence et la splendeur du Paradis, et tel que vous devrez être de nouveau dans l’avenir : parfait. Mais, en même temps, souvenez-vous que ce n’est pas encore arrivé !"

  • Pensée du jeudi 25 décembre 2008

    "Comme l’espace, le temps aussi a quatre points cardinaux qui sont, dans l’année, les deux équinoxes et les deux solstices.
    Le 21 décembre, a lieu le solstice d’hiver auquel préside l’archange Gabriel. Et le 25 décembre, la fête de Noël célèbre une naissance, c’est-à-dire une concrétisation, une descente dans la matière. L’archange Gabriel dirige les forces qui ont la propriété de condenser la matière. C’est pourquoi dans l’Arbre séphirotique il est l’archange de Iésod, la région de la Lune. À la différence du Soleil, qui dilate, disperse, distribue, la Lune comprime, contracte, condense ; si elle n’en était pas empêchée par d’autres influences, elle pétrifierait toute vie chez les plantes, les animaux, les humains.
    Les Initiés, qui sont instruits de cette science, tâchent d’utiliser cette période du solstice d’hiver pour concrétiser leurs idées, leurs projets, car c’est le moment où une naissance a lieu sur la terre. Les autres fêtes cardinales correspondent à d’autres processus : Pâques à une résurrection, la Saint-Jean à un embrasement, la Saint-Michel à un dépouillement. La fête de Noël est, elle, liée à une incarnation, et c’est pourquoi la tradition a situé en hiver la naissance du Christ en la personne de Jésus."

  • Pensée du mercredi 24 décembre 2008

    "La véritable évolution est une ascension continue. Mais au cours de cette ascension chacun passera fatalement par des hauts et des bas, des montées et des descentes ; il faut le savoir afin de ne pas perdre courage et de persévérer. Un jour, il y aura plus de montées que de descentes, et Dieu, comme un père aimant, pardonne à ses enfants qui reconnaissent leurs erreurs et sont décidés à les corriger.
    Il est impossible de s'élever sans aucune défaillance. L'essentiel est d'avoir pris le chemin des hauteurs, celui de l'amour et de la sagesse qui conduit à la vérité. Que sur ce chemin il vous arrive de reculer, ce n'est pas si grave. L'essentiel, c'est que vous mainteniez la même orientation, que vous conserviez présent en vous le même but, le même idéal, que vous ayez toujours le regard fixé sur le sommet à atteindre."

  • Anonyme

    you're welcome! ;D